Mondiaranol : un téléphone, ou presque…

Un téléphone de substitution pour les accros du smartphone a été pensé et créé par l’autrichien ; Klemens Schillinger.

Qui est Klemens Schillinger ?

Klemens est un designer qui s’est lancé en freelance une fois diplômé du Royal College of Art (Royaume-Uni), il a travaillé pour différents studios tout en travaillant sur ses propres projets.
Son but ? Créer des produits simplistes, minimalistes du quotidien mais bien pensés ayant un véritable « charme » (Oui, oui c’est ça le design !)

Pourquoi un téléphone de substitution ?

Klemens a remarqué que nos smartphones prenaient une place prépondérante dans nos vies mais pour certain cette place relever même de l’addiction : attente constante d’un message ou d’un appel, jouer avec sans raisons particulières, se jeter dessus à la moindre notifications…
Ça vous arrive ? Alors ce téléphone ce « Substitute Phone » est fait pour vous ! Cet outil va vous aider à contrôler votre comportement.

À quoi il consiste ?

On a pu relever 5 versions différentes de ce soit disant téléphone, tous conçus de plastique polyoxyméthynèle noir avec des perles intégrées permettant à un nomophobe (= accro au smartphone) de reproduire des actions telles que le balayages, le défilement ou le pincement qu’il ferait sur son véritable smartphone. Comme une véritable thérapie qui petit à petit vous permettra de réduire votre quota d’utilisation de votre smartphone.

Où le trouver ?

Malheureusement, nul part pour le moment mais sur son site Web Klemens annonce que sa boutique en ligne ne serait tarder.
Ce téléphone a été présenté lors d’une exposition pour la Vienna Design Week nommée #Offline – Design for the (Good Old) Real World.

One Ping

  1. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alibaba: battu des records de Chiffre d’affaires dans la journée du 11 nov 2017

La première obligation climatique en RMB émise par une banque chinoise à Paris est cotée sur Euronext